Modiko Passive House

Le Portail de Construction Durable, en partenariat avec Quercus, a lancé un sondage dans le but de savoir si les Portugais considèrent leur logement froid, chaud ou confortable.
Sur environ mille personnes interrogées, 74 % considèrent que leur logement est froid en hiver, 25 % déclarent qu’il est chaud en été et seulement 1 % indique avoir un logement thermiquement confortable.
Sur les Portugais qui indiquent avoir un logement froid en hiver, 35 % s’habillent plus chaudement et ont recours à des appareils de chauffage d’appoint, 21 % sont équipés à cet effet et 20 % se contentent de mettre plus de vêtements.
21 % des personnes interrogées considérant que leur logement est froid font état d’ « une augmentation significative » d’énergie – presque le double – pour préserver leur confort, 37 % disent n’avoir chez eux aucune isolation thermique, et une proportion équivalente déclare ne pas savoir si leur logement dispose d’une isolation (35%).
La majorité d’entre eux habite dans des immeubles construits entre 1980 et avril 2004, dont la plupart ont du double-vitrage aux fenêtres mais ne possèdent pas d’encadrement avec protection thermique, « ce qui annule complètement l’efficacité du double-vitrage » selon les spécialistes de l’environnement.
Quercus rappelle qu’une enquête menée par l’Université de Dublin en 2003 montrait que le Portugal est l’un des pays de l’Union Européenne (UE) « où l’on meurt le plus à cause de mauvaises conditions d’isolation et de chauffage dans les logements ».
L’association pointait du doigt le faible pouvoir l’achat des Portugais et « l’électricité la plus chère d’Europe » pour expliquer que ceux-ci « tendent naturellement à se contenter d’utiliser plus de vêtements » pour avoir moins froid chez eux.
Pour les spécialistes de l’environnement, des politiques locales de rénovation énergétique des bâtiments existants devraient être mises place, en mettant l’accent sur l’isolation afin de garder la chaleur produite à l’intérieur des logements.
Il est également essentiel de faire prendre conscience aux Portugais qu’ils doivent adopter de nouveaux modèles/systèmes de construction plus écologiques et efficaces.
Quercus rappelle que l’efficacité énergétique, « en plus d’être une nécessité évidente, est aussi un critère obligatoire » prévu par la directive européenne sur la performance énergétique des bâtiments.
À tire d’exemple, Modiko®, entreprise visionnaire du bâtiment, développe ce modèle depuis un certain temps déjà à travers le concept « Modiko Passive House ».
Les projets de construction sont rigoureux et doivent respecter les exigences définies par le « Standard Passive House » (le standard reconnu au niveau international comme étant le plus exigent en matière de performance énergétique des bâtiments) et, de ce fait, doivent aussi respecter les exigences de l’Energy Performance Building Directive (EPDB, 2010) et la réglementation nationale sur le confort thermique et sur l’efficacité énergétique des bâtiments.
Les « Passive Houses » sont des constructions qui possèdent un degré élevé de confort en hiver et en été, atteint sans devoir faire appel à de puissants systèmes de chauffage ou de climatisation d’appoint – le bâtiment garde en permanence une température confortable d’environ 20°C en hiver et de moins de 25°C en été (température de confort).
Une Passive House allie ainsi des techniques de construction bioclimatiques et passives (bonne isolation, utilisation d’énergie solaire passive à travers des baies vitrées, etc) à un système actif de ventilation (de très basse consommation) avec récupération hautement efficace de la chaleur et de l’air utilisés à l’intérieur, dont l’extraction préchauffe l’air frais qui est insufflé.